débagouler


débagouler

débagouler [ debagule ] v. <conjug. : 1>
• 1547; de dé- et a. fr. bagouler « parler inconsidérément » bagout
1 V. intr. Pop. et vx Vomir.
2 V. tr. Fam. Proférer (une suite de paroles, souvent désagréables). « On va recommencer [...] à débagouler les mêmes inepties » (Flaubert).

débagouler verbe transitif (ancien français bagouler, parler inconsidérément) Populaire et vieux. Proférer une suite ininterrompue de paroles : Débagouler des sottises.débagouler (synonymes) verbe transitif (ancien français bagouler, parler inconsidérément) Populaire Proférer une suite ininterrompue de paroles
Synonymes :
- déballer (familier)
- débiter
- déblatérer

⇒DÉBAGOULER, verbe trans.
A.— Vulg. Vomir. Synon. usuel, également vulg. dégueuler.
B.— Au fig., pop. et péj. Proférer une suite de paroles (avec l'idée de précipitation et d'abondance). Il débagoula un torrent d'injures (Ac. 1878, 1932). Des hâbleurs, débagoulant, tout haut, des plaisanteries massives (HUYSMANS, En mén., 1881, p. 31) :
[L'hercule forain] arrondit (...) en guise de porte-voix, les mains autour de sa gueule, et débagoula l'annonce! À son avis, il n'avait jamais mieux remué la langue. Ohé! Voici, voilà! Les mots lui montaient du cœur aux lèvres que c'était un plaisir; il n'en revenait pas de surprise, ah! nom d'un chien! Il jacassa plus d'un gros quart d'heure sans se reprendre, ...
CLADEL, Ompdrailles, 1879, p. 117.
Emploi abs. Notre ami le P. Didon qui débagoule sur le divorce et le mariage! (FLAUB., Corresp., 1879, p. 343).
Prononc. et Orth. :[debagule]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1re moitié XVIe s. intrans. « proférer des propos injurieux » (Traduction de Térence, 1, f° 204 r° ds GDF. Compl.); 1547 trans. (Navigat. du Compaignon a la bouteille, Comment Bringuenarillis feit crier ds GDF. Compl.). Dér. de l'a. fr. bagouler « railler grossièrement » (v. bagout); préf. dé-. Fréq. abs. littér. :15.
DÉR. Débagoulage, subst. masc.,[Correspond au sens B]. pop. et vieilli. Suite ininterrompue de paroles. Un débagoulage artistique indélicat (...) pour briller (FLAUB., Corresp., 1869, p. 172). Le débagoulage à dîner de vingt, de trente anecdotes (GONCOURT, Journal, 1895, p. 763). Rem. Certains dict. attestent (FRANCE 1907, ROB., Lar. Lang. fr.) débagouleur, euse, subst. pop. et vieilli, surtout empl. au masc. Personne qui débagoule. Synon. bonimenteur. []. 1re attest. 1869 (FLAUB., loc. cit.); de débagouler, suff. -age. Fréq. abs. littér. : 2.
BBG. — Ac. FR. Dict. de l'Ac. Banque Mots. 1973, n° 5, p. 98. — PIGNON (J.). À Propos de bedolle et de débagouler. Fr. mod. 1943, t. 11, p. 191. — SAIN. Sources t. 1 1972 [1925], p. 224; t. 2 1972 [1925], p. 134.

débagouler [debagule] v.
ÉTYM. Déb. XVIe; de 2. dé-, et anc. franç. bagouler « se moquer vulgairement ». → Bagou.
1 V. intr. Pop. et vx. Vomir.
2 V. tr. (1547). Fam. Proférer. || Débagouler des injures.
1 On va recommencer à faire les mêmes sottises (…) à débagouler les mêmes inepties !
Flaubert, Correspondance, IV, p. 63.
Absolt. || Débagouler sur qqch. : parler sans s'arrêter, en général de manière péjorative, offensante.
2 (…) toujours parlant, débagoulant, levant pour des toasts inouïs un verre vide au pied cassé (…)
Ed. et J. de Goncourt, Manette Salomon, p. 88.
Par ext. Émettre (des paroles) de manière intarissable. || Débagouler des histoires vulgaires, des injures.(Sujet n. de chose). → Bonisseur, cit. 2. || La radio débagoule ses âneries.
DÉR. Débagoulage, débagouleur.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • debagouler — Debagouler. v. act. Dire indiscretement tout ce qui vient à la bouche. Il debagoula tout ce qu il avoit sur le coeur. debagouler du grec & du latin. Il est bas …   Dictionnaire de l'Académie française

  • débagouler — DÉBAGOULER.v. a. Dire indiscrètement tout ce qui vient à la bouche. Il débagoula tout ce qu il avoit sur le coeur. Il est bas. Débagoulé, ée. participe …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • débagouler — (dé ba gou lé) 1°   V. n. Terme bas. Vomir. à peine sorti de table, il a débagoulé. 2°   V. a. Fig. Débagouler un torrent d injures. •   Ensuite de cela, il dit tant de tripes de latin, que je pense qu il débagoula tout ce qui était dedans le pot …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • débagouler — v.t. Parler, bavarder, bonimenter. Débagouler la chansonnette, chanter …   Dictionnaire du Français argotique et populaire

  • DÉBAGOULER — v. n. Vomir.  Il s emploie aussi figurément comme verbe actif, et signifie, Dire avec précipitation et diffusion tout ce qui vient à la bouche. Il débagoula un torrent d injures. Dans les deux sens, il est bas. DÉBAGOULÉ, ÉE. participe …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • DÉBAGOULER — v. intr. Vomir. Il est trivial. Il se dit surtout au figuré et signifie transitivement Dire sans retenue toutes les injures qui viennent à la bouche. Il débagoula un torrent d’injures. Il est très familier …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • dé- — des , dés ♦ Élément, du lat. dis , qui indique l éloignement, la séparation, la privation. ● dé ou des ou dés Préfixes (du préfixe latin dis ) entrant dans la composition de nombreux mots pour exprimer la cessation d un état ou d une action, ou …   Encyclopédie Universelle

  • débiter — 1. débiter [ debite ] v. tr. <conjug. : 1> • 1387; de dé et bitte 1 ♦ Découper (du bois, et par ext. toute autre matière) en morceaux prêts à être employés. ⇒ diviser, partager. Débiter un arbre à la tronçonneuse. Scie à débiter. Débiter… …   Encyclopédie Universelle

  • bonisseur — ⇒BONISSEUR, subst. masc. SPECTACLES. Celui qui est chargé de bon(n)ir, de faire le boniment. (Quasi )synon. plus usuel bonimenteur (cf. bonimenteur A) : • Le bonisseur vint voir s il pouvait y aller. On pouvait commencer. Il fit donc fonctionner… …   Encyclopédie Universelle

  • INJURE — «Toute expression outrageante, termes de mépris ou invective qui ne renferme l’imputation d’aucun fait est une injure.» Infraction juridiquement très proche de la diffamation, l’injure requiert, ainsi qu’en dispose la loi française du 29 juillet… …   Encyclopédie Universelle


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.